Fruits et légumes sur ordonnance…

Une alimentation riche en fruits et légumes peut diminuer le risque de développer un diabète de Type 2, et même être bénéfique dans la prise en charge de cette maladie une fois qu’elle est déclarée.

Malgré ces bienfaits avérés pour la prévention et la prise en charge du diabète, beaucoup ne consomment pas les quantités nécessaires. Une partie des raisons invoquées est le manque de moyens, ou les difficultés à accéder à des aliments frais de façon régulière. Je rajouterai, et cela n’engage que moi, qu’il ne faut pas oublier d’ajouter la bien piètre qualité des fruits et légumes qu’on nous propose. Que c’est facile de faire la promotion de 5 fruits et légumes, quand on ne s’intéresse pas au goût désastreux de beaucoup d’entre eux.

Bref. Le centre communautaire de services médicaux et sociaux de Détroit (USA) a eut l’excellente idée de tenter des prescriptions de fruits et légumes, et de ne plus se contenter de renouveler les ordonnances. Utilisant les fonds du centre, les médecins ont pu faire des prescriptions de fruits et légumes frais, avec des bons d’achat à utiliser chez des producteurs locaux. L’étude a duré 13 semaines, et le montant des aides a été de 40$ maximum par patient pour la période.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : l’HbA1C étant passée de 9,54% en moyenne à 8,83%. Une progression donc, dont on peut imaginer qu’elle puisse perdurer dans le temps pour atteindre des chiffres encore plus convenables.

Le public visé était un public avec des revenus faibles et dont l’accès aux fruits et légumes n’est pas forcément une priorité alimentaire.

Alors, quand j’observe l’argent public dilapidé dans des campagnes d’information (pas toujours neutres d’ailleurs), mais sans réfléchir à rendre plus accessible les fruits et légumes frais … Quand je vois d’un côté les petits producteurs bio locaux devoir payer leur certification Bio mais les grosses structures polluantes ne devoir s’acquitter de rien … quand je vois les subventions pour les céréales et les taxes sur les fruits et légumes locaux … quand je vois les journaux télévisés paniqués à l’idée que les vignes soient abîmées par la grêle mais qu’on oublie les petits maraîchers … j’ai envie de dire … « Messieurs les politiques, la conscience, ça se passe bien ? ».

Comme dirait Périco Légasse : « Manger, c’est voter ». Aux urnes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s